anahata studio yoga aurignac meditation yoga aurignac

La méditation en Kundalini yoga

La méditation, qu’est ce que c’est ?

La première chose à savoir est : ce que ce n’est pas la méditation.
La méditation n’est pas de la magie et ce n’est pas une croyance ou une religion. 

C’est une technologie, un ensemble de techniques simples qui utilisent notre propre potentiel (notre esprit, nos sens et notre corps) pour créer une communication entre nous et notre esprit, et entre notre esprit et notre corps.

La méditation est un moment pour se retrouver avec soi-même.
C’est un moment pour se connecter à notre respiration, un temps pour être présent à la force de vie présente dans notre corps, un temps pour rétablir notre propre rythme, un temps pour parler avec nous, notre moi supérieur, un temps pour être amoureux de notre corps.
La méditation est ce lien unique qui nous lie entre : moi et « MOI ».

Tout comme une douche quotidienne nettoie notre corps, une méditation quotidienne nettoie notre esprit et nous aide à concentrer notre énergie, à éviter les erreurs.

Elle nous aide à nettoyer notre subconscient (cette partie cachée de notre mental, que l’on peut apparenter à la cave d’une maison, ce lieu ou nous stockons les choses, bonnes comme mauvaises) et à rester pleinement présent.

C’est l’opportunité de créer lors de la méditation, une immobilité en nous-même ; de ne plus réagir au flux incessant de l’esprit.

Nous pouvons alors traiter rapidement et confortablement toutes sortes de sentiments et de pensées, et nous détendre plus facilement pour pouvoir gérer le stress et créer des liens meilleurs avec notre entourage.

Où et comment puis je pratiquer la méditation ?

Il est préférable de pratiquer la méditation dans un endroit calme, dans lequel vous serez tranquille pour un moment, ni trop chaud, ni trop froid.

Asseyez-vous de préférence au sol, sur un tapis de yoga, l’important étant d’être bien installé et à l’aise pour votre méditation.

Les personnes qui pratiquent la méditation en Kundalini Yoga pratiquent sur une couverture de laine ou de coton, ou bien sur une peau de mouton.

Il est important de garder sa colonne vertébrale bien droite durant la séance de méditation (la colonne vertébrale est le canal central de l’énergie du système nerveux).

Un oreiller ferme placé sous les fesses permettra de garder le dos bien droit et soulagera la pression sur la colonne vertébrale inférieure.
Si vous ne pouvez pas vous asseoir confortablement dans une position de jambes croisées au sol, vous pouvez vous asseoir sur une chaise en veillant bien à ce que votre poids soit également bien réparti sur les deux pieds.

Quand est-ce que je peux méditer ?

Vous pouvez méditer à tout moment, lorsque vous vous sentez prêt, lorsque c’est le bon moment pour vous.
Les personnes qui ont l’habitude de méditer préféreront des heures très tôt comme entre 4h et 8h du matin (heures ambrosiales).
A ces heures, la planète sommeille, est très peu agitée et il est donc peu probable que l’énergie ou les activités de la
vie quotidienne viennent perturber votre méditation.
Beaucoup de gens aiment méditer avant de se coucher. Cela aide à éliminer les soucis et les problèmes de la journée.
Avant d’aller vous coucher, la méditation vous préparera à un sommeil profond et à construire une énergie nouvelle
pour le jour suivant. Il est préférable de ne pas méditer après avoir trop mangé car toute l’activité de la digestion qui s’opère dans votre estomac laisse à ce moment là peu de place à l’activité sanguine dans votre cerveau.

Combien de temps dure une méditation ?

Chaque méditation est différente. Elle travaille sur différents aspects du corps et de l’esprit, et le temps variera donc avec la technique et pourra donc aller de 3 minutes à 2 heures et demie.

Pour retirer les meilleurs bénéfices d’une méditation, les durées recommandées pour méditer sont de : 3 minutes,  11 minutes, 22 minutes, 31 minutes, 62 minutes, et 2 heures 1/2.

     – 3 minutes de méditation va affecter le champ électromagnétique, la circulation et la stabilité du sang,

     – 11 minutes de méditation vont commencer à influencer les systèmes nerveux et glandulaire,

     – 22 minutes de méditation vont équilibrer les trois aspects du mental (négatif, positif et neutre) qui commencent alors à       travailler ensemble,

     – 31 minutes de méditation vont permettre aux glandes, au souffle et à la concentration d’affecter toutes les cellules et les   rythmes du corps. Cela va permettre à la psyché par l’effet de la méditation d’affecter les 3 gunas, les 31 tattvas, et toutes les couches de projections du mental,

     – 62 minutes vont changer la matière grise du cerveau. Le mental « caché » du subconscient et les projections extérieures sont intégrés,

     – 2 heures 1/2 vont changer la psyché dans ses co-relations avec le champ magnétique environnant, de façon à ce que le mental subconscient soit fermement maintenu dans le nouveau schéma par le mental universel environnant.

Commencer à pratiquer à votre rythme, sans vous forcer. Seules 5 minutes, pratiquées régulièrement vous apporteront des avantages certains et apporteront du positif à votre quotidien.

La plupart des personnes pratiquant régulièrement la méditation en Kundalini Yoga considèrent que la méditation est comme un moment privilégié, un moment pour se connecter à soi-même.

Ils choisissent pour la pratique de la méditation des vêtements propres, frais et souvent de couleur blanche ou claire et de composition légères. Ces vêtements seront utilisés exclusivement pour la pratique de la méditation ou la pratique du Kundalini Yoga.

Il est également conseillé de se couvrir la tête avec un couvre-chef en coton, tels que châle de prière, turban,  etc.

Ce couvrir la tête maximise la conservation et la concentration de la source d’énergie éthérique et solaire qui pénètre dans notre corps.

Comment méditer ?

Il est tout d’abord utile de comprendre les deux composants de base de la plupart des méditations en Kundalini Yoga : l’utilisation des sons (mantras) et l’utilisation de la respiration (pranayama).

1 – Les Mantras

 De nombreuses méditations utilisent des sons (mantras), parfois des mots qui représentent de grandes pensées (amour, vérité, Dieu) et parfois de simples sons. Utiliser des sons de base avec le rythme pénètre l’esprit et redirige le flux de pensées pour permettre à quelque chose de nouveau d’entrer.

Par exemple, un simple mantra anglais est : « I am, I am » / « Je suis, je suis ».

 Plutôt que des mots que vous inventez (parce que vous voulez aller au-delà de vos propres schémas et affirmations), il faut des sons ou des mots qui donnent un avant-goût de l’état dans lequel vous voulez être.

Même si les mots et la langue d’un mantra ne vous sont pas familiers, il ne s’agit pas de chanter quelque chose ou d’un Dieu que vous ne connaissez pas.

Le chant est un acte énergétique qui change votre cerveau, stimule l’équilibre hormonal et vous engage dans un type particulier de communication avec votre esprit, à propos de la vérité et de la clarté.

Un des mantras de base du Kundalini Yoga appelé « Bij mantra » ou « mantra graine » est « Sat Nam« .

Sat signifie vérité et Nam signifie identité, donc le mantra signifie que « la vérité est mon identité ».

Chanter ce mantra réveille l’âme.

Beaucoup de gens aiment utiliser les mantras dans la vie quotidienne, répétant souvent un mantra (à voix haute ou en silence) à partir d’une méditation qu’ils pratiquent quotidiennement.

Les méditations entraînent une modification significative des modes d’utilisation du cerveau, de la chimie neuronale, de l’équilibre émotionnel, etc.

Utiliser un mantra à d’autres moments aide à renforcer les changements que vous apportez pendant les méditations.

Il y a trois façons d’utiliser le mantra, ou trois langues de conscience.

Certaines méditations utilisent les trois :

  • Une voix normale ou forte est la langue des humains, des choses et du monde;
  • Un chuchotement fort est le langage des amoureux, du désir d’appartenance;
  • Chanter en silence ou mentalement est la langue divine de l’Infini.

Pranayam (Souffle)

De nombreuses méditations utilisent également la respiration, simplement  pour attirer votre attention sur le flux de votre respiration ou bien en utilisant consciemment des schémas de respiration spécifiques, tels que la régulation entre l’inspiration et l’expiration, la respiration en segments, ou indirectement par l’utilisation d’un mantra.

Étant donné que la respiration est en corrélation avec votre humeur et votre niveau d’énergie, la modification du rythme et du schéma respiratoire peut également être modifié.

Assurez-vous de respecter les instructions données par votre enseignant concernant votre flux de respiration durant une méditation et sollicitez le si vous avez des questions.

Commencez par des temps courts et augmentez-les progressivement au fur et à mesure que vous vous familiarisez avec les changements qu’ils provoquent.

Si vous avez des vertiges, arrêtez-vous et assurez-vous d’utiliser la bonne technique.

Les méditations respiratoires créent beaucoup de changements et il est important de se sentir à l’aise et équilibré face à ces changements.

Environ 30% des personnes ne respirent pas correctement.

Il est très facile de remédier à ce problème et ceci aura un impact profond sur votre métabolisme, votre vitalité et votre humeur.

La respiration se passe essentiellement toujours pas le nez durant la médiation sauf spécification spéciale d’une méditation particulière.

…voilà, il ne vous reste plus qu’a pratiquer !

Alain Aner
Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.